Le tribunal de Delhi accorde une caution provisoire à un condamné dans la tragédie de l’incendie d’Uphaar

  • Post author:
  • Post category:Général

New Delhi [India], 20 novembre () : dans une mesure provisoire, un tribunal de Delhi a accordé samedi une caution provisoire de deux jours à l’un des condamnés dans une affaire relative à la falsification de preuves cruciales dans la tragédie de l’incendie d’Uphaar en 1997, pour assister sa nièce cérémonie de fiançailles.

A lire également : Authentique recette Pho de côtelettes de boeuf

Sessions supplémentaires Le juge Anil Antil a demandé à Dinesh Chandra Sharma, un condamné, de fournir une caution personnelle et une caution de Rs 50 000 et un téléphone portable, qui restera opérationnel pendant la période de sa caution provisoire.

Le tribunal a suspendu sa peine pendant deux jours du 21 au 22 novembre et lui a permis d’assister à la cérémonie de fiançailles de sa nièce.

Lire également : découvrez qui reçoit la 5e tranche ce dimanche (29)

Le tribunal des sessions entend actuellement les appels des condamnés contestant une ordonnance du tribunal d’instance. Auparavant, un tribunal d’instance avait condamné à sept ans de prison des condamnés, dont l’homme d’affaires Sushil Ansal et Gopal Ansal et d’autres.

Le tribunal de Patiala House de Delhi avait précédemment condamné les hommes d’affaires Sushil Ansal et Gopal Ansal ainsi que leurs deux employés, entre autres, dans l’affaire liée à la falsification de preuves cruciales dans l’affaire de la tragédie de l’incendie d’Uphaar en 1997.

La Cour a déclaré tous les accusés coupables en vertu des articles 409, 201, 120B de l’IPC et a prononcé l’ordonnance.

Avec les frères Ansal, le personnel du tribunal Dinesh Chand Sharma et d’autres personnes PP Batra, Har Swaroop Panwar, Anoop Singh et Dharamvir Malhotra ont été condamnés pour falsification de preuves.

Sur sept accusés, deux accusés Har Swaroop Panwar et Dharamvir Malhotra sont décédés au cours du procès.

Le tribunal de district avait précédemment ordonné la formulation d’accusations contre sept accusés de complicité d’infraction, causant la disparition de preuves, d’abus de confiance criminel par un fonctionnaire et d’association de malfaiteurs.

Sushil et Gopal Ansal avaient auparavant approché la Haute Cour pour contester les charges retenues contre eux pour falsification de preuves.

L’avocat principal Vikas Pahwa a comparu dans l’affaire de l’association plaignante des victimes de la tragédie d’Uphaar (AVUT). Alors que l’avocat principal Pramod Kr Dubey et l’avocat Tanveer Ahmad Mir ont comparu pour les frères Ansal dans cette affaire.

Les plaidoiries finales ont duré 40 jours consécutifs dans l’affaire. Le ministère public était représenté par AT Ansari, le procureur de la République.

Les membres de l’association sont soit des personnes blessées dans l’incendie, soit des proches de personnes blessées ou tuées dans l’incendie.

Au moins 59 personnes sont mortes d’asphyxie et plus de 100 autres ont été blessées dans la bousculade après qu’un incendie se soit déclaré dans le cinéma Uphaar le 13 juin 1997, lors de la projection du film de JP Dutta « Border ». ()