Des autocollants ont rendu le club de Rory Sabbatini non conforme

  • Post author:
  • Post category:Général

Rory Sabbatini a été disqualifié du RSM Classic cette semaine, en raison d’un autocollant réfléchissant sur son club. Sabbatini avait commencé le tournoi avec un 68 jeudi, mais a été envoyé de St. Simons Island, en Géorgie, après une discussion avec le responsable du PGA Tour, John Mutch.

Dans le meme genre : La crypto-monnaie Axie Infinity AXS augmente de 45% après une nouvelle inscription dans les courtiers - Finance - info

Plus tôt cette semaine, notre Steve DiMeglio a décrit le problème dans une histoire.

En vertu de la règle 4.1 des règles de golf, Sabbatini a été DQ pour avoir un attachement externe non conforme sur l’un de ses bois de parcours. Mutch, directeur principal des normes d’équipement du tournoi, a déclaré que Sabbatini avait des autocollants non conformes sur le visage du club.

Avez-vous vu cela : Disney change d'avis à partir de zéro et reporte les débuts de Shang-Chi à Disney+ - Apps and Software - info

Certains joueurs utilisent des points réfléchissants (autocollants) et un moniteur de lancement pour suivre la vitesse et la distance de la tête de club. Sabbatini a probablement oublié qu’il les avait sur le bois de parcours.

Et bien que cette évaluation soit en grande partie correcte, nous avons fait appel à notre gourou des règles, Ron Gaines, pour nous donner un peu plus de clarté.

Gaines, directeur des règles et de la compétition de Golfweek et président émérite de la Golf Association of Michigan, a expliqué que si un autocollant était le problème, ce n’était techniquement pas la violation.

« L’autocollant réfléchissant rend le club non conforme », a expliqué Gaines.

Pour illustrer davantage ce point, voici une déclaration de Carter Rich, directeur principal des règles et de la conformité des équipements à l’USGA. Cela n’a pas été publié spécifiquement sur l’affaire Sabbatini, mais explique la violation.

« En vertu des règles relatives à l’équipement, de telles pièces jointes au visage sont considérées comme des pièces jointes externes qui ne sont pas autorisées (voir la partie 2, section 1a des règles relatives à l’équipement). En conséquence, ils rendent le club non conforme lorsqu’il joue un tour selon les règles de golf (voir la règle 4.1a des règles de golf). En substance, bien que certaines attaches à la tête soient autorisées à condition qu’elles répondent aux critères fournis dans l’interprétation de la partie 2, section 1a, les attaches au visage ne sont pas autorisées. »

A quoi servait l’autocollant ? Pour cela, revenons à l’histoire de DiMeglio :

Certains joueurs utilisent des points réfléchissants (autocollants) et un moniteur de lancement pour suivre la vitesse et la distance de la tête de club. Sabbatini a probablement oublié qu’il les avait sur le bois de parcours.

D’accord, mais comment les pros savent-ils que c’est le cas ?

« Dans le passé, lorsque de nouveaux joueurs entraient sur le Tour, cela était discuté dans l’orientation », a déclaré Gaines par SMS. « Surtout sur la LPGA. »

Pour Sabbatini, la gaffe était coûteuse. Bien qu’il ait terminé T-3 au Shriners Children’s Open, le Sud-Africain avait raté le cut dans les deux autres événements du Tour auxquels il a participé cette saison.